Ali Kazimi Réalisateur et artiste en arts médiatiques
Toronto, Ontario

Ali Kazimi, cinéaste et artiste en arts médiatiques

Documentariste d’expérience, Ali Kazimi est l’un des artistes en arts médiatiques les plus éminents du Canada. Son œuvre, qui s’intéresse aux enjeux complexes de la race, de la justice sociale, de la migration, de l’histoire et du souvenir, touche à une grande variété de genres et de médias et comprend trois documentaires longs (Narmada: A Valley Rises, Continuous Journey et Random Acts of Legacy), plusieurs documentaires de courte ou moyenne durée (dont Shooting Indians et Runaway Grooms), des films expérimentaux et des installations médiatiques en 3D. Il a été reconnu comme innovateur du cinéma stéréoscopique en 3D au Canada et il a fondé le laboratoire stéréoscopique en 3D de l’Université York. Parmi les distinctions prestigieuses qu’on lui a remises, mentionnons le prix Donald-Brittain et le prix Gemini pour le meilleur documentaire social ou politique. Ali Kazimi est né et a grandi en Inde. Il est arrivé au Canada en 1983 et il vit maintenant à Toronto, Ontario.

http://socialdoc.net/ali-kazimi/

« Les œuvres d’Ali Kazimi, caractérisées par leur tendresse et leur perspicacité, font preuve d’une empathie profonde pour leurs sujets, d’un regard singulier sur le cinéma et d’une détermination sans borne à faire la lumière sur des vérités difficiles à accepter.

Au cours des 25 dernières années, Ali Kazimi s’est imposé comme l’un des documentaristes indépendants et des artistes en arts médiatiques les plus distingués et célébrés du Canada. Ses grands projets, qui s’intéressent aux histoires et aux expériences trop souvent méconnues des personnes racisées, et qui explorent les intersections complexes entre le colonialisme, le racisme et l’immigration, le tout grâce à l’image animée, ont grandement contribué au cinéma et à l’art vidéographique du Canada. Ce qu’il faut peut-être surtout souligner, c’est que ses œuvres ont littéralement inspiré des gens à changer le monde, éclairé et modifié l’opinion publique et galvanisé les efforts en vue d’actions politiques concrètes.

Ali Kazimi est un artiste accompli et inspirant, dédié à l’excellence dans sa pratique, qui repousse les limites des formes esthétiques et narratives. Ses productions sont rigoureuses sur les plans formel et intellectuel, mais elles restent très accessibles. Souvent, en employant une narration introspective à la première personne, il interagit avec son public à un niveau profondément humain. Ses œuvres sont nuancées et pleines de compassion, mais aussi percutantes : elles exposent des injustices actuelles et historiques et font la promotion d’un monde plus juste et plus équitable. »

Auteure de la mise en candidature :
Karen Tisch, conseillère en arts et directrice générale du Koffler Centre of the Arts

« Ses grands projets, qui s’intéressent aux histoires et aux expériences trop souvent méconnues des personnes racisées, et qui explorent les intersections complexes entre le colonialisme, le racisme et l’immigration, le tout grâce à l’image animée, ont grandement contribué au cinéma et à l’art vidéographique du Canada.»

Œuvres choisies

Ali Kazimi, image tirée du film Continuous Journey, 2004. Un homme et un enfant sikhs devant des gens sur un navire.

Ali Kazimi, image tirée de Continuous Journey, 2004, long métrage documentaire, 87 min, photomontage d’Ali Kazimi.

Ali Kazimi, l'autre couché, image tirée du film Fair Play, 2016. Deux hommes sikhs : l'un lisant une note

Ali Kazimi, Bunkhouse, image tirée de Fair Play, 2014, installation vidéo à deux canaux, S3D, technique mixte, 7 min.

Ali Kazimi, image tirée du film Fair Play, 2016. Un homme et une femme utilisant une visionneuse, dos à dos sur un lit.

Ali Kazimi, Stereo viewer, image tirée de Fair Play, 2014, installation vidéo à deux canaux, S3D, technique mixte, 7 min.

Ali Kazimi, image tirée du film Narmada: A Valley Rises, 1994. Une femme levant le bras dans une foule.

Ali Kazimi, image tirée de Narmada: A Valley Rises, 1994, long métrage documentaire, 87 min.

Ali Kazimi, image tirée du film Random Acts of Legacy, 2016. Gros plan de vielles boîtes vides qui contenaient de la pellicule de film.

Ali Kazimi, image tirée de Random Acts of Legacy (A), 2016, documentaire, 77 min.

Ali Kazimi, image tirée du film Random Acts of Legacy, 2016. Deux mains gantées manipulent une vieille bobine de film rouillée.

Ali Kazimi, image tirée de Random Acts of Legacy (B), 2016, documentaire, 77 min.

Ali Kazimi, image tirée du film Shooting Indians: A Journey with Jeffery Thomas, 1997. Groupe de comédiens jouant dans un western.

Ali Kazimi, image tirée de Shooting Indians: A Journey with Jeffrey Thomas, 1997, documentaire, 16 mm, 56 min.

Les gagnantes et gagnants de 2019

Proposez la candidature d'une ou d’un artiste dès aujourd’hui!

Vous connaissez une personne qui mérite de recevoir un prix GGArts? Date limite : le 1er juin

Proposez une candidature