Andrew James Paterson Artiste en arts médiatiques
Toronto, Ontario

Andrew James Paterson, artiste en arts médiatiques

Andrew James Paterson est un artiste interdisciplinaire qui touche à la vidéo, au film, à la performance, à la peinture, à la musique et à l’écriture critique et de fiction. Ses vidéos sont présentées aux échelles locale, nationale et internationale depuis près de 40 ans. Une bonne partie de ses œuvres, réalisées à l’aide de différentes techniques, fait référence aux tensions entre les corps et la technologie, y compris le langage, ainsi qu’aux impulsions anarchiques qui se déploient à l’encontre des tendances formalistes. Ses vidéos, films et performances ont été présentés à Berlin, à Séoul, à Bangalore, à Amsterdam, à Salzbourg, à Buenos Aires, à New York, à Montréal et à Toronto, entre autres grands centres internationaux. Entre 1977 et 1982, il a été chanteur et auteur pour le groupe de postpunk torontois The Government. En 2016, il a publié, chez Kunstverein Toronto et Mousse Publishing Milan, un livre d’art intitulé Collection/Correction, sous la direction de Jacob Korczynski. En 2018, il a publié un court roman, Not Joy Division, chez Impulse B, à Toronto, ville où il habite.

www.andrewjamespaterson.com

« L’impact qu’a eu Andrew James Paterson sur le tissu culturel de cette ville [Toronto] et de ce pays peut être qualifié de distinctif et profond. Il faudrait tout un livre pour communiquer ce qu’il réussit à transmettre avec une aisance apparente, dans le langage des arts médiatiques. Il est un critique culturel, un philosophe et un visionnaire, et nous avons beaucoup à apprendre de son œuvre. »

— Michelle Jacques, conservatrice en chef, Art Gallery of Greater Victoria

« Inspirée par de nombreuses références, dont la littérature, la philosophie, l’esthétique queer, les arts du spectacle et la musique, la pratique médiatique d’Andrew James Paterson s’est développée, en à peine plus de 40 ans, en une série d’œuvres qui défient la catégorisation.

Avec une adroite combinaison de critique incisive et de réflexion personnelle, Andrew James Paterson scrute le vaste domaine de l’art contemporain. Comme il occupe une position critique constructive sur la scène des arts médiatiques canadiens, son œuvre offre une métacritique des présomptions de la production artistique et des vanités connexes du monde artistique.

Sa connaissance, ses compétences et son influence transcendent les frontières, en tant qu’artiste dont la pratique refuse tout répit, et qui cherche plutôt à repousser les limites du contexte contemporain pour les arts médiatiques. »

Auteur de la mise en candidature :
Scott Miller Berry, directeur général, Workman Arts, ancien directeur général du festival Images, et cinéaste

« Sa connaissance, ses compétences et son influence transcendent les frontières, en tant qu’artiste dont la pratique refuse tout répit, et qui cherche plutôt à repousser les limites du contexte contemporain pour les arts médiatiques. »

Œuvres choisies

Andrew James Paterson, image tirée de AIDS Has Not Left the Building, 2007, vidéo, 1 min 14 s, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de AIDS Has Not Left the Building, 2007, vidéo, 1 min 14 s, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de Controlled Environments, 1994, film, 33 min 45 s, distribué par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de Controlled Environments, 1994, film, 33 min 45 s, distribué par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de Eating Regular, 2004, vidéo, 8 min, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de Eating Regular, 2004, vidéo, 8 min, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, Nail on the Head (affiche promotionnelle), 1979, performance, 10 min. Photographie : Lorne Fromer.

Andrew James Paterson, Nail on the Head (affiche promotionnelle), 1979, performance, 10 min. Photographie : Lorne Fromer.

Andrew James Paterson, image tirée de Passing, 2013, animation sans caméra, 6 min 30 s, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de Passing, 2013, animation sans caméra, 6 min 30 s, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de The Enigma of S.A.P., 2008, vidéo sans caméra, 10 min 4 s, distribuée par Vtape.

Andrew James Paterson, image tirée de The Enigma of S.A.P., 2008, vidéo sans caméra, 10 min 4 s, distribuée par Vtape.

Les gagnantes et gagnants de 2019

Proposez la candidature d'une ou d’un artiste dès aujourd’hui!

Vous connaissez une personne qui mérite de recevoir un prix GGArts? Date limite : le 1er juin

Proposez une candidature